NBA 2K16

NBA 2K16

2K au plus haut niveau dans son jeu de basket-ball

NBA 2K16 revient, comme chaque année, nous offrir une expérience de basket-ball des plus réalistes. Mais au-delà des équipes, des graphismes de dernière génération et des modes proposés, c'est une nouveauté bien spécifique qui attire notre attention: le mode MaCarrière est-il vraiment à la hauteur de ce qu'on était en droit d'espérer? Lire la description complète

Les plus

  • La variété des modes
  • Graphismes époustoufflants
  • Contrôles améliorés
  • Le basket d'hier et d'aujourd'hui (plus l'Euroleague!)

Les moins

  • Les bizarreries du mode MaCarrière
  • Le portage sur PC laisse à désirer

Très bon
8

NBA 2K16 revient, comme chaque année, nous offrir une expérience de basket-ball des plus réalistes. Mais au-delà des équipes, des graphismes de dernière génération et des modes proposés, c'est une nouveauté bien spécifique qui attire notre attention: le mode MaCarrière est-il vraiment à la hauteur de ce qu'on était en droit d'espérer?

L'expérience NBA ou l'histoire d'une surenchère

Si NBA 2K s'était efforcé d'améliorer les graphismes et la jouabilité lors des éditions précédentes, la cuvée 2K16 attire notre attention sur un point important: le remaniement du mode MaCarrière. 2K Sports nous met dans la peau d'un lycéen à l'heure du choix. Tenté par plusieurs universités, il est finalement sélectionné dans la draft avec, au bout du chemin, l'espoir de devenir une superstar de la NBA.

Ne vous attendez pas toutefois à passer une année complète au lycée et participer à tous les matchs de la saison de la NCAA: la partie va se résumer en quatre matchs, régis par les règles propres à chaque compétition.

Mais l'intérêt de 2K Sports ne se limite pas au côté professionnel: l'idée est aussi d'accompagner le sportif dans sa vie quotidienne et c'est là que le jeu surprend. Orchestré par Spike Lee, le Mode Carrière passe en revue tous les poncifs du genre.

Issu d'une famille afro-américaine pauvre, vous vous initiez au basket sous les auspices de votre sœur jumelle qui va vous en apprendre les ficelles. Le jeu ne va pas vous épargner les scènes cinématiques dans lesquelles vos parents vous répètent combien ils se sont sacrifiés pour vous. Du coup, ces lieux communs perdent tout leur sens si vous personnalisez le personnage en lui prêtant vos traits ou en lui assignant une origine ethnique différente. Les caprices de la génétique prennent aussitôt une dimension cocasse qui ne colle pas vraiment au contenu.

En dépit de ces bizarreries, MaCarrière apporte son lot de bonnes idées: vous prendrez d'importantes décisions quant à votre avenir professionnel et recevrez l'appui de joueurs réels, comme Stephen Curry. Dommage quand même qu'on ne puisse interagir avec les personnages dans les différentes séquences de l'histoire.

Mais NBA 2K16 ne s'arrête pas là. Même si ce nouveau mode Ma Carrière est le principal atout mis en avant dans la promo de ce NBA 2K16, les créateurs n'ont pas chômé sur les autres modes du jeu. On trouvera aussi un mode Mon Équipe, réplique de l'Ultimate Team de FIFA 16, version basket. On peut aussi organiser des matchs juste pour le fun et profiter des modalités en ligne offertes par le jeu.

Pour ce qui est des équipes, en plus des actuelles formations de la NBA, NBA 2K16 propose 12 équipes classiques, dont les allas Mavericks de 2003 ou les Portland Trail Blazers de l'an 2000. Les fans de basket européen pourront faire leur choix entre les 25 équipes de l'Euroleague, que l'on avait déjà dans NBA 2K15.

Une finition impeccable

2K Sports s'efforce au fil des éditions d'améliorer sa copie et cette dernière version apporte deux nouveautés intéressantes. Le renforcement de la défense et la technique du poster en attaque se font maintenant avec un seul bouton, ce qui rend le geste bien plus intuitif.

En maintenant un bouton appuyé, on verra aussi s'afficher le symbole d'un ballon sur certains joueurs, assignés à ce bouton. Un bon moyen d'obtenir une assistance ponctuelle et efficace, qui permet de mieux visualiser les passes possibles.

Quant aux graphismes, NBA 2K16 joue encore une fois la carte de l'excellence. L'animation des stades, les expressions des joueurs atteignent un niveau de réalisme rarement obtenu dans un jeu de sport. On l'appréciera davantage sur Xbox 720 et PS4 car, force est de le constater, 2K n'a pas réalisé cette année le meilleur portage sur PC de sa carrière.

La NBA comme si vous y étiez

NBA 2K16 s'impose une fois de plus comme le simulateur incontournable de basket-ball. La richesse des modes, le réalisme, les clins d’œil au passé, en font un must pour tous les fans du genre. On aurait tort de s'en priver.